Transports mythologiques… les affiches

20 Mai

 

circulations 2

 

icare 2

 

web

 

dionysos rhysome

Publicités

Transports mythologiques

20 Mai

Présentation de l’exposition

Ici et là

19 Août

À quelle type de société imaginaire appartiendraient cet affichage ?  Au meilleur des mondes ou au pire des mondes possibles ? Utopie ou dystopie ?

Si l’injonction à la détente ne fait pas encore partie de notre environnement visuel, ces affiches empruntent à un régime de signes qui lui, existe.

Dans le récit qui entoure nos faits et gestes, le pictogramme est un personnage hyperactif qui marche et court énergiquement pour nous orienter, pour nous conseiller telle attitude ou telle action.

Produits dérivés d’une utopie moderniste, les pictogrammes font partie d’un système informatif fonctionnel, standard et universel.

Dessinés à partir de modèles vivants, les pictogrammes adoptent ici au contraire des postures décontractées, paresseuses…

Un peu gros, un peu mous, ils proposent un assouplissement du corps humain schématisé et semblent résister à toute autorité.

ici vous pouvez périph

ici vous pouvez banc

ici vous pouvez pont

pont 3 bd

pont 2 bd

Mythocity

19 Août

Une série d’affiches réalisées dans le cadre d’une résidence en milieu scolaire.

mythocity 1 A1

Impression

Mythocity

mythocity

Jungle portfolio

21 Juin

Les photos ont été ralisées par Marc Perrin.

Memory blocks party

17 Juin

Le jeu de memory des grands ensembles.

Sérigraphies quatre couleurs.

 Il faut ruiner un palais pour en faire un objet d’intérêt. Denis Diderot, 1767.

Les grands ensembles font déjà partie du passé, et, qu’on le veuille ou non, de notre mémoire collective.

A l’heure des « rénovations-bulldozer », alors que la démolition apparaît comme une réponse miraculeuse au « mal des grands ensemble » et à l’échec de l’idéologie moderniste, est-il possible d’être nostalgique de ces grands ensembles ?

Dessinées à partir de photographies et de cartes postales datant des années 1960, certaines cités représentées dans ce jeu, ayant été amputées de plusieurs bâtiments, n’existent plus sous leur forme originale. D’autres au contraire, ont reçu le label «patrimoine du XXe siècle» et sont ainsi protégées.

Mon choix s’est porté sur des grands ensembles emblématiques de par leur architecture, leur histoire ou leur réputation. Ainsi, plusieurs visions utopiques de la vie en collectivité se rejoignent autour de l’unité d’habitation la plus fameuse du Corbusier.

L’aspect très lisse que permet le dessin vectoriel me rappelle les affiches placardées à l’entrée des chantiers par les promoteurs immobiliers: des images virtuelles qui présentent une vision idyllique de la vie dans le futur quatier. Une promesse de bonheur qui fait écho à celles faites par les promoteurs de la modernité.

Block note

30 Juil

Octopus

29 Juil

Sérigraphie trois couleurs, à regarder avec vos lunettes 3D.

Avec cette affiche, la surface du poulpe est transformée en un paysage lunaire et desertique. En référence à la tentaculaire Dubaï, des logos en arabe de grandes multinationales flottent au dessus du paysage animal.

The World / Under construction

28 Juil

SPD (syndrôme post Dubaï)

Sérigraphie quatre couleurs.

The World est un projet immobilier démiurgique à Dubaï, un archipel d’îles artificielles qui représentent le monde à plat.

Dubaï est une ville qui, pour continuer d’exister, doit perpétuellement engager de nouveaux projets, de nouveaux chantiers, même virtuels. Ainsi, comme beaucoup de projets en construction là-bas, The World figure sur la carte de la ville avant même d’exister pour de bon. En dessinant des biscottes beurrées, entières ou en morceaux, j’ai voulu évoquer la fragilité du projet, l’émiettement des îlots qui, faute d’investissements, s’enfoncent chaque jour un peu plus dans les eaux du Golf persique.

La princesse au petit pois

21 Juin